en fr

Les Grandes Jorasses

Les Grandes Jorasses

Avec son pinacle de 1 200 mètres, la paroi des Jorasses dans les Alpes est convoitée par tous les alpinistes. Cette montagne imposante passe pourtant inaperçue de Chamonix. Les Grandes Jorasses sont serties dans la mer de Glace et se présente avec des éperons très agressifs pour tout homme. Ses particularités géobiologiques en font un terrain d'expérience pour tous les sportifs grimpeurs.

Descriptif de la muraille nord des Grandes Jorasses

  • Un versant italien au sud
  • Une altitude de 4 208 mètres
  • Plusieurs éperons tels: Walker ou Croz
  • Difficulté intense
  • Edward Whymper s'est hissé au sommet en 1865

Un sommet qui se mérite

Grâce à Whymper et sa quête épique, les Grandes Jorasses rencontre une renommée dans le monde entier. En 1935, la course aux Grandes Jorasses rassemblent les plus grands alpinistes. Peters et Meier, Gervasutti et Chabod ainsi que les helvétiques Boulaz et Lambert entrent en compétition en direction de l'arête sommitale. Peter et son acolyte donnent alors le meilleur d'eux-mêmes et remportent la victoire. Leur cordée a avancé vite et efficacement. Leur concurrents directs gravissent les 2 tiers de l'éperon dans la journée. Le lendemain, le sommet de l'éperon central des Grandes Jorasses est en vue.

Les hommes qui ont ouvert la voie

  1. 1928, un guide argentierois glaciairiste Armand Charlet tente l'aventure six fois.
  2. 1931, Toni Schmid passe l'épreuve de la face nord sans succès.
  3. Heckmair, Rupilius, Drexel, ont eux aussi fait l'ascension sans arriver au bout.
  4. Deux allemands ont hélas perdu la vie avant la montée aux Grandes Jorasses: Rittler et Brehm.
"Des corniches de glace ourlaient le surplomb de la fissure, le verglas gluait sur les prises et le rocher semblait enduit de verre bleu." Frison-Roche